solunaire

solunaire

Tout ce qui s'y tuait était entre l'allure livide de la lune et l'œil vermeil du soleil.

Seule, cette ère glaciale à l'homme à l'âme gelée, pressé, passionné par ses pieds, illuminé d'idioties. Peut-il apprécier la lune sans rêver d'y poser ses pieds ? Chérir la chaleur du soleil sans chercher à l'accaparer ? Prétentieux, pâles et pauvres reflets.

Alors me voilà, atterré, stylo sensible, sifflotant ces si futiles récits, récifs isolés.

Tentative : trouver un saule où s'accrocher, entre le soleil et la lune. Quelque part, un sens, entre mes premiers mots et ma mort.

solunaire.

SL

solunaire est en cours de refonte.
En attendant, vous pouvez consulter les textes de SL sur :
Ministoire, un recueil d'histoires courtes sur internet.

Pour contacter l'auteur : sl@solunaire.fr